Ferry de Lipsi à Agios Kirikos

La traversée en ferry de Lipsi Agios Kirikos connecte Le Dodécanèse avec Icarie. Actuellement il y a seulement 1 compagnie de ferry qui opère ce service, Dodekanisos Seaways. La traversée est effectuée jusqu'à 2 fois semaine avec un temps de traversée de 1 heure 25 minutes pour les plus rapides.

Le temps de traversée de Lipsi Agios Kirikos et la fréquence peuvent varier selon la saison. Nous vous conseillons de vérifier en ligne les dernières informations disponibles.

Détails de la traversée et du port

Cliquez pour voir la carte

Compagnies de ferry pour Lipsi - Agios Kirikos

  • Dodekanisos Seaways
    • 2 Traversées / Semaine 1 h 25 min
    • Voir prix

Guide de Lipsi

Lipsi, également connu sous le nom Leipsoi, est une île grecque située dans la partie nord de l'archipel du Dodécanèse près de l'île de Patmos et Leros. Elle a été habitée pendant l'âge préhistorique, mais les colonies modernes sur l'île a été fondé en 1669 par un Crétois appelé Ilias. L'île de Lipsi a été officiellement unie avec la Grèce en 1948. Elle s'étend sur une surface de 16 km² et a un littoral de 35 km. Elle accueille 700 habitants.
Les sites à visiter sur l'île incluent la magnifique église d’Aghios Ioannis, le théologien, situé à côté de la place de la Mairie et le Musée. Dans l'église, vous trouverez l'icône de la Panaghia Mavri (Vierge Noire) datant de 1500. Il y a également le Musée ecclésiastique-folklore qui comprend des reliques ecclésiastiques et une petite collection archéologique. Panaghia de Haros, situé à seulement 1,5 km de la ville Lipsi, est la seule icône en Grèce, où la Vierge Marie est représentée tenant dans ses bras le Christ crucifié, à la place de l'Enfant Jésus. Le monastère, avec l'icône, remonte à 1600.
Lipsi est bien desservi par les ferries passant entre Patmos et Leros et sur la route principale pour les ferries du Pirée.

Guide d'Agios Kirikos

Agios Kirykos est une ville sur l'île grecque d'Ikaria qui se trouve dans la mer Egée du Nord. Agios Kirykos est où les marins et capitaines ont construit leurs maisons dans la capitale de l'île pour lui donner un air de tradition maritime. Dans le musée archéologique cette tradition se poursuit, comme une grande partie des pièces ont été trouvées sur le lit de la mer. Selon la légende, c'est dans la mer autour d'Ikaria que le fils de Dédale a atteri quand le soleil a brûlé ses ailes de cire. Il est dit qu'Icare repose pour l'éternité sur l'îlot Níkari en face de l'île. Sa chute est symbolisé par une statue à l'entrée du port principal de l'île.

L'île est essentiellement montagneuse et couverte d'un tapis de cyprès, platanes, chênes et pins. C'est sous ce tapis que les pentes de l'île maintiennent leur humidité pour permettre aux chèvres sauvages de brouter. La forêt de Radi, partie du projet Natura 2000, est considérée comme la plus ancienne dans les Balkans. Les petits chênes sont ses plus nombreux "résidents".

L'île est accessible par bateau depuis le port du Pirée et Kavala, dans le Nord du pays.