Ferry de Diafani à Anafi

La traversée en ferry de Diafani Anafi connecte Le Dodécanèse avec Les Cyclades. Actuellement il y a seulement 1 compagnie de ferry qui opère ce service, Anek Lines. La traversée est effectuée jusqu'à 2 fois semaine avec un temps de traversée de 8 heures 30 minutes pour les plus rapides.

Le temps de traversée de Diafani Anafi et la fréquence peuvent varier selon la saison. Nous vous conseillons de vérifier en ligne les dernières informations disponibles.

Détails de la traversée et du port

Cliquez pour voir la carte

Compagnies de ferry pour Diafani - Anafi

  • Anek Lines
    • 2 Traversées / Semaine 8 h 30 min
    • Voir prix

Guide de Diafani

Diafani est une ville côtière et portuaire située sur l'île grecque de Karpathos, qui est la deuxième plus grande île du Dodécanèse dans la mer Egée.

Sur l'île se trouvent 11 villages, dont Diafani, qui se distingue par des montagnes escarpées au Nord, des champs fertiles dans le Sud, et de nombreuses fleurs sauvages en hiver et au printemps.

Entre les falaises escarpées de l'île se nichent des plages superbes et peu fréquentées. Le charme et l'histoire de Karpathos ont été conservés en raison de son isolement géographique. Elle a su préserver ses traditions, que ce soit les habits, les coutumes ou la langue.

Karpathos est reliée aux îles voisines et au continent par ferry. Les ferries assurent le transport vers et à partir du Pirée, via la Crète et Rhodes.

Guide d'Anafi

L'île grecque d'Anafi fait partie de l'archipel des Cyclades et est située à l'Est de l'île de Santorin. La mythologie grecque veut que l'île d'Anafi, un paradis de beauté naturelle et de plages "exotiques" baignées par des eaux cristallines, a émergé du fond de la mer Egée pour donner un abri aux Argonauts. En entrant dans la baie d'Agios Nikolaos, vous pouvez voir un merveilleux Hora se déroulant comme dans un amphithéâtre. Construit sur les ruines d'un château vénitien, Hora est une image pittoresque de maisons blanchies à la chaux avec des toits en forme de dôme et des ruelles pavées étroites. C'est cette image qui avait autrefois inspiré les artisans qui ont quitté leur île natale dans les Cyclades pour construire la colonie pittoresque d'Anafiotika à la base de l'Acropole à Athènes, en 1860-1870.

Dans l'Est de l'île la roche de Kalamos vaut le détour. C'est le deuxième calcaire monolithique le plus élevé après Gibraltar et c'est absolument à voir pour les alpinistes qui apprécient le défi que la roche a à offrir. En outre, l'ancien temple d'Apollon l'Anafian et le monastère de Zoodochos Piyi se trouvent sur le pied du rocher. Pour les grimpeurs en forme, il y a un autre monastère au sommet de Kalamos, où une vue imprenable sur la mer et les îles voisines sera une récompense pour leurs efforts.